top of page

Pourquoi? Parce que c'est comme ça.

Les pourquoi de l'enfant ne surgissent que pour tenter de satisfaire ce qu'il suppose que l'Autre demande, le mettant ainsi sur la voie de son désir. C'est une mise à l'épreuve, une quête, une recherche, une expérimentation, manipulation hasardeuse des signifiants comme le chimiste manipule ses fioles, observe les "réactions", de synthèse, de décomposition, de précipitation, de combustion, etc., arrive à ses bien-nommées "solutions", dont l'étymologie fait une dis-solution (solutio), renvoyant à la fois au non-sens de toute réponse à la question de la vérité en même temps qu'à la décomposition du sujet chaque fois qu'il l'approche d'un peu trop près. Notre petit chimiste joue de son pourquoi en interrogeant l'origine de la chaîne et l'impossible qui la cause. Ces applications expérimentales ne visent en somme qu'à trouver la formule manquante, le signifiant suprême recelé, oublié, exclu, qui serait la pointe, l'index, la trace de cet objet cause du désir. Mais ces pourquoi épuisent d'avance l'absurde d'une telle entreprise, anticipé par l'insouciance, l'impertinence et l'inconséquence de notre petit génie de la langue, qui d'elle s'éclaire dans la caverne de l'Autre aux parois indéfinies. Et pour cause, ce qui relève de l'intuitionner d'une inanité, d'une absence de réponse possible, d'ultime déception, d'angoisse comme terme de la logique, semble attenir à ce "rien n'en vouloir savoir", cette mise à distance du trou, à bonne distance de mirage -dont il s'agira de le recouvrir. Repérage de cette matière, de cette motière infinie dont il faudra se distraire, se soutenir, qu'on tentera d'assembler, de déconstruire et de reconstruire pour s'en faire un domicile aux parois cette fois repérables pour y loger sa part de jouissance contenue et dont le revêtement de signifiants permettra l'inscription du fantasme, déterminant magique de notre ex-sistence.

Posts récents

Voir tout

L'origine du Mal

"Et là, j'ai lu "qu'au commencement était le Verbe, et le Verbe était en Dieu. Tout a été fait par lui, et rien sans lui. Ce qui a été fait est vie en lui, et la vie était la lumière des hommes. Et la

Ce Moment

Chez toute femme qui s'éprend des choses de l'amour se révèle à qui sait le voir Ce Moment de déraison absolue qui est appel à l'impossible de la jouissance. Aux esprits sensibles assez dissimulateurs

Le savoir de l'Inconscient

L'inconscient est un savoir. Un savoir insu du sujet qui le parle, lui, le sujet, et lui parle de la vérité qui le cause. Ce savoir se constitue de signifiants articulés; d'inscriptions relevant toujo

Comentarios


bottom of page